selkisontheblog

26 septembre 2006

Dimanche sans voiture

Comme l'année dernière, nouvelle édition du dimanche sans voiture à Bruxelles, où il fait bon pédaler ! Pas un aussi bon temps que l'année passée mais le coeur y était. Avec les sempiternelles détours bock dans les tavernes du chemin. Je viens de tester la Rodenbach, une nouveauté pour moi, mais trop aigre. En revanche, la Gueuze de Bruxelles, douce amère, est parfaite pour les soirs d'été.
j'ecoute Pino Daniele qui me rappelle Napule è quand l'été se termine. Une de mes chanson préférées en napolitain est : " Na' tazzulella e' cafè ". De la saveur du café ristretto zucherattissimo qui réveille au son de la mini cafetière inox à la napolitaine. j'en prendrai un demain.
et voici le texte à chanter à tue tête demain sous la douche

Na' tazzulella e' cafè e mai niente cè fanno sapè
nui cè puzzammo e famme, o sanno tutte quante
e invece e c'aiutà c'abboffano e' cafè
Na' tazzulella e' cafè ca sigaretta a coppa pe nun verè
che stanno chine e sbaglie, fanno sulo mbruoglie
s'allisciano se vattono se pigliano o' cafè
E nui passammo e uaie e nun puttimmo suppurtà
e chiste invece e rà na mano s'allisciano se vattono se
magniano a città
Na' tazzulella e' cafè acconcia a vocca a chi nun po'
sapè
e nui tirammo annanz che rulore e' panze
e invece e c'aiutà c'abboffano e' cafè
Na' tazzulella e' cafè ca' sigaretta a coppa pè nun verè
s'aizano e' palazze fanno cose e' pazze ci girano
c'avotano ci iengono e' tasse..

Posté par selkis à 00:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 août 2006

Belgo-belge

Il sont fous ces belges !belgique2
Rebelote : les batailles communautaires entre flamands et wallons sont reparties de plus belle, sur une bombe lancée par Yves Leterme, ministre président de Flandres, dans le quotidien Libération aujourd'hui (ITW de Jean Quatremer, LE correspondant à Bruxelles).

leterme_satireLa Libre Belgique
reprend ses propos, et notamment la citation qui fait mal et qui embrase les francophones :
"Selon le ministre-président flamand Yves Leterme, les Francophones des communes à facilités ne sont apparemment pas "en état intellectuel d'apprendre le néerlandais". Dans une entrevue publiée jeudi à Paris par le quotidien français "Libération", M. Leterme précise aussi n'être pas séparatiste par principe, même si la Flandre pourrait se débrouiller seule. Il réitère des prises de positions communautaires connues: pas question de modifier la frontière linguistique, nécessité de nouveaux transferts de compétences vers les Régions, etc..."


Contre-attaque, directe. En désignant les francophones d'handicapés du cerveau, il fallait s'attendre à la  salve inverse.

Elio Di Rupo, president du PS francophone a riposté le premier :Di_Rupo
"
Réagissant aux propos tenus par M. Leterme dans le quotidien français "Libération", M. Di Rupo dit ne pouvoir croire "que son collègue ministre-président d'une région de qualité qu'est la Flandre puisse tenir des propos insultants à l'égard de francophones".
Le président du PS s'imagine que la citation de M. Leterme expliquant au journal français Libération qu'"apparemment, les francophones ne sont pas en état intellectuel d'apprendre le néerlandais" doit être une erreur de traduction ou une mauvaise utilisation de la langue française, indique le communiqué publié par le parti socialiste. (source : DH Net)
Puis c'est le CDH (parti des chrétiens démocrates humanistes) qui a enfonçé le clou :
"Le cdH aurait apprécié que le ministre-président flamand Yves Leterme, s'exprimant de surcroît devant une opinion publique étrangère, s'abstienne de critiquer le Roi, ses collègues francophones et une partie des habitants francophones de son pays, les faisant passer pour des inadaptés intellectuels".
Toute la Belgique y passe, et la famille royale avec, tiens!
art_39759

politique_belgeTout le monde y est allé ensuite de son commentaire.

Et la Belgique dans tout ça? Ca avance ou ca recule ?

(pour autant , en France, épargnée des batailles communautaires, on reste souvent aussi au même niveau de foire d'empoigne avant les présidentielles)

Heureusement,
Tia Hellebaut (hauteur) et Kim Gevaert (200m) sont là!

Crédits photos, pour les caricatures

Posté par selkis à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2006

Une, deux, pas trois

Pas militaire encore, c'était ma destinée.. j'ai complètement raté l'oral d'économie devant un vieux fou féru de microéconomie et un peu sadique! Finalement ce n'est pas plus mal car je me plait dans l'agence de communication où je travaille désormais.

Posté par selkis à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2006

concours de commissaire aux armées

Demain, commencent pour moi les épreuves sportives : course de 50m, course de 3000m, natation et grimper à la corde ! Lundi, oral d'option (pour moi, c'est l'économie), de culture générale et d'anglais. Je suis donc admissible, pour l'instant au concours de commissaire aux armées.. reste à savoir si je vais transformer l'essai! Résultats le 29 juillet.

Posté par selkis à 21:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 juillet 2006

De nouveau au travail

Un nouveau boulot, super intéréssant dans le monde de la presse et de la stratégie de communication. Cela fait déjà un mois que j'ai commencé ce CDI en espèrant qu'il soit réellement à durée indéterminé. J'aurais une idée plus claire encore dans un autre mois, fin de la période d'essai !

Posté par selkis à 00:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 mai 2006

week end bourguignon

bourgogneRetour serein d'un petit week end à la campagne, repos total des sens et foisonnement des goûts. On a visité Auton, Dijon, Beaune, Le Creusot et les côtes de Beaune, on a dégusté le vin mais aussi la pluie, on a vu les charolaises avec leurs jeunes veaux... Bref, la Bourgogne c'est doux comme la campagne et élégant comme le vin.

Posté par selkis à 23:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 mai 2006

le Brésil en fête dans le 12 ème

saudadecardA défaut de travailler, je suis spécialiste du bénévolat.. maintenant, j'aide l'association mandioca sur le festival destins nordestins, qui a lieu tout le mois de mai dans le 12ème arrondissement de Paris (et ailleurs).. Un festival centré sur le Nordeste du Brésil, pour lequel j'ai collaboré au graphisme du site, fait un peu de relations presse (surtout sur internet) et de la divulguation (affiches, flyers). Tout le programme sur le site mandioca et le forum.

Posté par selkis à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2006

Expresso professionnel

Un mois, un seul. C'était la durée de ma période d'essai, pour laquelle je n'ai pas réussi à convaincre. Envolés oeufs, poules, cochons, vaches et reconnaissance. Mon expérience de journaliste professionnelle au sein du Journal du net me fait l'effet d'un expresso : conception raccourcie, saveur intense et dynamisante, arrière-goût un peu amère.
Pourtant j'y ai appris encore des choses, et la première qu'une période d'essai n'est pas une formalité... Me voilà donc repartie pou d'autres aventures qui je l'espère seront tout aussi intéréssantes mais beaucoup plus longues... assez de brimgueballer à droite à gauche...et de repartir de nouveau à 0... un poste stable pour quelques mois au moins, c'est ce qu'il me faut. En attendant, des vacances non méritées s'imposent pour changer d'air : je pars en Aveyron pour une semaine faire ouvrière en bâtiment si nécéssaire. Là au moins, je suis sûre de mon fait.

Posté par selkis à 16:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 avril 2006

L'Italie a dit : Prodi!

Hourra! même s'il s'en est fallu de peu.. l'assemblée et le sénat sont à gauche, et Prodi devra désromais batailler ferme pour tenir sa coalition et surtout passer des réformes rapides.. Il s'agit de contrecarrer le mouvement de loi "ad personam" institué par Berlusconi. J'espère sincèrement que la loi De Gasparri (sur les médias) fera partie des premières tâches du nouveau parlement.

Prodi enterre Berluscuni, La Repubblica (journal de gauche romain) s'en donne à coeur joie à propos le caïman (désigné ainsi par son appellation éponyme pour le film de Nanni Moretti)
"Ieri è tornato il Caimano. Il giorno prima era apparsa la Salamandra, l'essere che passa indenne attraverso le fiamme. Domani non si sa. Il premier Silvio Berlusconi è andato al Quirinale e ha incontrato il presidente della Repubblica. Dopo le elezioni, e soprattutto dopo un confronto elettorale condotto e finito allo spasimo, non era un incontro di routine. Così come non era di routine l'incontro che nella mattinata Carlo Azeglio Ciampi aveva avuto con Romano Prodi, il capo dell'Unione e prossimo a ricevere l'incarico di formare il nuovo governo. "

traduction plus tard, je dois partir

Posté par selkis à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2006

l'Italie a la berlue

Ca y est : on peut appeler ça si l'on veut un coup de grâce; pour d'autres, c'est un coup de pied bien placé... Après le désavoeu d'une bonne part des médias, ce sont les industriels italiens, dans la Cofindustria, qui semblent regretter leur soutien inconditionnel au Cavaliere Berlusconi. Le président de la fédération, démissionnaire de son mandat, mais toujours grand patron de Tod's imagesen a marre de cirer les chaussure du magnat de la presse. Il en est même arrivé à interpeller ouvertement Berluscuni fin 2005 à la télé: "Credo che gli italiani (- ha detto Della Valle -) non siano analfabeti, a loro non si possono ripresentare dei foglietti, servono i fatti, è un consiglio - ha proseguito - che do come imprenditore. Faresti meglio - ha aggiunto Della Valle - a dire che qualcosa hai sbagliato perchè ti assicuro che la vita è dura. Se dici che va tutto bene nelle case di 50 milioni di italiani sorridono". La Repubblica
berlusconi1
Traduction rapide et sur un registre familier (D. Della Valle, patron de Tod's, s'adresse à Berlusconi) : " je crois que les italiens ne sont pas des analphabètes, qu'ils ne veulent pas de belles affiches mais des faits. Un conseil que je donne, comme entrepreneur : tu ferais mieux de proclamer qu'il y a quelque chose qui cloche (dans l'économie nationale), parce que je peux t'assurer que la vie est dure (ici-bas?). Si tu dis que tout va pour le mieux dans les chaumières de 50 millions d'italiens, ils te rient au nez."

Entre Berlusconi et Della Valle, c'est plus qu'une lune de fiel. Le divorce est consommé aujourd'hui (il n'est même pas sûr qu'ils n'ont jamais été liés).

Je ne peux m'empêcher de publier cette photo "I have a dream" :

Ce n'est pourtant pas Berlusconi qui a mis l'Italie a genoux, mais je crois qu'il ne l'a pas vraiment aidée à se redresser, économiquement parlant. La célèbre chanson de Dalida "parole, parole, parole..", on s'en souvient!

sat_berlusconi60_jpgAllez une autre petite satire, pour rigoler.

Et bon, pour finir, une référence en matière de blague sur le "premier italien" : barzellette e satira su Berlusconi.

Bonne lecture!

Posté par selkis à 23:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]